Centre Jean Giono » Exposition » Gourmands de lumière : trois artistes sur les terres de Giono

Gourmands de lumière : trois artistes sur les terres de Giono

Gourmands de lumière : trois artistes sur les terres de Giono

Du vendredi 12 juin 2015 au samedi 21 mai 2016

Expo Gourmands de lumière

L’œuvre de Giono, dont ils sont fervents lecteurs, nourrit depuis longtemps la vie, le regard et la démarche de ces trois artistes : Emmanuel Breteau et Jacques Cantraine, photographes ; Elisabeth Langlade, peintre.

Par-delà la diversité de leur sensibilité et de leurs moyens d’expression, la lecture de Giono a opéré et continue à opérer en eux la même alchimie : celle du « révélateur » en photographie – cette substance employée lors du développement, qui rend visible l’image latente, fait apparaître peu à peu les lumières, les contrastes, les détails.

Emmanuel Breteau a ainsi appris, grâce à Giono, à saisir la lumière intérieure des gens du Trièves, cette région de l’Isère qu’il a choisie pour vivre et travailler, et qu’affectionnait l’écrivain. Autant que la beauté de ce « cloître des montagnes », ses photographies en noir et blanc célèbrent des êtres « dont on pouvait penser qu’ils étaient ordinaires » mais que la passion pour leur métier « rend magnifiquement lumineux » comme l’écrit Giono.

Chez Jacques Cantraine, homme du nord, l’œuvre de Giono a suscité une soif ardente d’espaces infinis, vibrants de lumière. Elle l’a conduit vers les hautes terres provençales dans lesquelles il a marché pendant plus de trente ans, et qu’il a photographiées par toutes les saisons, surtout dans la splendeur baroque que leur confère l’automne. Mais au-delà de la lumière des paysages, l’écrivain l’a incité à porter un regard sur le réel le plus banal, pour en révéler la beauté insolite : celle de morceaux de métal dans un dépôt de ferrailleur, par exemple !

Pour Elisabeth Langlade, la découverte émerveillée de la Haute-Provence a coïncidé avec celle, non moins éblouie, de l’œuvre de Giono. C’est par la peinture que cette artiste restitue ce qui, dans l’écriture lyrique, humaniste et généreuse de Giono, suscite en elle des jaillissements d’émotions, des éclats de lumière : présence émerveillée au monde, ouverture aux forces cosmiques, puissance poétique du langage capable de changer le regard et la vie.

Puisse cette exposition vous inciter à lire et relire ce grand éveilleur qu’est Giono, et à cheminer vous-mêmes dans ses territoires intérieurs autant que dans les paysages qu’il aimait, afin d’y trouver votre propre lumière…

Photos