Centre Jean Giono » Activités » Lectures-spectacles » Sabra Ben Arfa interprète Jean Giono

Sabra Ben Arfa interprète Jean Giono

vie-de-mle-amandine-2010

Ses spectacles autour de Giono :

– Vie de Mademoiselle Amandine

Vie de Mademoiselle Amandine est l’histoire d’une guérison par une rencontre : celle du narrateur-Giono en proie à une grande détresse, avec une femme dont la pureté et la simplicité vont contribuer à lui redonner le goût de vivre.

Trois longues nouvelles, écrites sans doute en 1933, publiées chacune à des dates différentes puis réunies dans le recueil l’Eau vive en 1943, composent ce récit. De ce triptyque, nous avons choisi le volet médian, qui donne la parole à l’héroïne : au cours d’une longue veillée, elle retrace pour son hôte, venu se réfugier dans les montagnes du Jura Vaudois, le parcours de sa vie.

Ce récit d’apprentissage et la complicité qui se noue entre ces deux êtres vont permettre au narrateur d’échapper enfin aux « convulsions et aux effondrements d’un naufrage qui n’en finissait plus de lenteur », de « rejoindre» le monde réel, de trouver la paix intérieure et le sens de sa vie.

  • Durée du spectacle : 1h15 (version courte) ou 1h45 (version longue)

Le spectacle peut être donné en tout lieu : l’actrice adaptera la mise en scène à l’espace et à la situation. Nécessite deux tables rustiques de taille moyenne, un petit banc ou tabouret, deux chaises rustiques.

– Regain

Cette lecture-spectacle propose de larges extraits de Regain, roman de Jean Giono, qui abonde en « infinis paysages » : les ciels, les plateaux rabotés par le vent dans lesquels les solitaires s’engagent comme « dans le plein large de la mer » ; la terre d’Aubignane laissée à l’abandon, hostile, « avec ses aigres genêts et ses herbes en couteau », puis domestiquée et fécondée par le héros Panturle, qui lui-même ainsi s’humanise et se métamorphose ; lui qui était au début du roman à l’image de sa terre, « une lande terrible, large ouverte au grand vent enragé », se dresse à la fin comme « une sorte d’Aurige paysan, une colonne sous le ciel bleu », devant ses champs labourés.

  • Durée du spectacle : 1h45

Le spectacle peut être donné en tout lieu : l’actrice adaptera la mise en scène à l’espace et à la situation. Nécessite deux petites tables rustiques, un tabouret, une petite chaise et un vieux fauteuil rustiques.

– Le Grand Troupeau

Le Grand Troupeau est le seul roman de Giono qui évoque directement son expérience traumatisante de la Grande Guerre. En 1916, en effet, à 21 ans, il fut brusquement plongé dans l’enfer de Verdun ; il en revint profondément bouleversé, avec le sentiment d’être un rescapé de l’Apocalypse. Il a fallu que treize années s’écoulent avant qu’il puisse prendre la plume et revenir sur cet événement. Mais il l’a fait, avec brio et originalité, dans un roman de guerre pas comme les autres… Giono y trace un parallèle poignant entre la vie au front où se multiplient les combats, les morts violentes, la tragédie de la haine, et la vie dans les fermes où les femmes continuent le travail exigé par la terre, dans l’attente angoissée du retour de ceux qu’elles aiment. L’adaptation du texte et sa mise en scène dévoilent cette souffrance continue des femmes face à une solitude angoissante, aux désirs lancinants de leur corps,  à la peur de perdre l’être aimé…

  • Durée du spectacle : 1h45